Thomas Bonnenfant

TC500

Hydro-Québec

Le réchauffement climatique est un phénomène qui déstabilise notre climat. Les facteurs principaux sont les gaz à effet de serre. Selon l’inventaire québécois des émissions des gaz à effet de serre en 2008 et leur évolution depuis 1990, les transports au Québec causent 43,3% des émissions.

Hydro-Québec possède plus de 9500 véhicules. Afin de contribuer à faire baisser le GES, l’objectif du projet a été d’optimiser le camion-nacelle POSI500. Les dirigeants ont saisi l’opportunité de réaliser un partenariat avec l’UQAM pour m’intégrer en tant que designer consultant.

Grâce à une méthodologie de design appropriée et une analyse du travail approfondis, le nouveau camion nacelle est davantage confortable et plus léger pour l’environnement. La pertinence du design situe le poste de travail sur la partie centrale du véhicule et permet ainsi une organisation de rangement radio-concentrique dont la proximité des outils disponibles à porter de bras est un avantage.

L’analyse dimensionnelle quant à elle a permise d’adapter l’espace de travail en étant conscient de la diversité anthropométrique des opérateurs autant pour le premier percentile femme que le 99e percentile homme.

Finalement, en considérant l’innovation par la méthode d’utilisation du véhicule, les espaces de travail sont en meilleure adéquation avec les dimensions des coffres. Cela aura comme impact de baisser le poids total du véhicule, tout en respectant la santé-sécurité des opérateurs.